Portraits

Anémone – Monette Paris

4 décembre 2012

anemone couturiere monette paris lingerie luxe made in france

Anémone inaugure la rubrique consacrée aux portraits d’artisans et d’artistes sur le blog! Oui, je rédige un blog de mode, et j’aimerais aussi découvrir avec vous ce qui se cache derrière le rideau: ces hommes et ces femmes qui s’agitent, cogitent pour créer de belles pièces, qui sont garants d’un vrai savoir-faire à la française! C’est parti avec Anémone, couturière chez Monette Paris:

Votre formation, votre parcours: J’ai un CAP de couture, et j’ai travaillé chez Lejaby à Bourg en Bresse (01) jusqu’à la fermeture du site, en 2011. Là, c’est le licenciement, le reclassement. J’ai opté pour l’équivalent d’un CAP en menuiserie; puis Françoise Nevoret m’a appelée pour me parler du projet d’Assia Hiridjee.

Vos difficultés en tant que couturière qualifiée: je voulais changer de branche, je n’ai pas essayé de travailler dans un autre atelier après mon licenciement. Mais dans un milieu d’hommes, il est compliqué d’être crédible en tant que femme. En tout cas, c’est rassurant d’avoir une formation en plus; d’autant que j’ai aussi travaillé comme serveuse.

Votre idée de la lingerie haut de gamme: il faut plusieurs années pour être réellement opérationnelle! D’ailleurs, j’apprends encore; (NDLR: pendant l’interview, Anémone confectionne un slip); le plus compliqué sur un slip, c’est la taille et les cuisses.

Votre sentiment à l’aube de ce nouveau projet qu’est Monette: je suis à fond motivée pour montrer à nos anciens patrons qu’ils n’auraient pas dû nous licencier!! C’est excitant ce nouveau projet, j’ai hâte de voir l’enseigne sur la porte.

Votre fierté dans votre travail? Fabriquer des sous-vêtements aussi beaux, c’est valorisant; j’ai hâte de les voir en boutique pour admirer notre travail.

Le Made in France selon vous? c’est élitiste. Je ne demande qu’à pouvoir me l’offrir! Depuis quelques mois, c’est un argument (enfin!) mis en avant.

Kokoriko +: Assya Hiridjee, l’une des fondatrices de Princesse Tam-Tam, vient de fonder la marque de lingerie haut de gamme Monette Paris, dont l’atelier de confection est situé à Bourg en Bresse (01). Je remercie Françoise Nevoret, Corinne Dervaux et bien sûr Anémone pour le temps qu’elles m’ont consacré. En sortant de cet atelier, j’étais galvanisée et excitée comme une gamine, heureuse d’avoir partagé un instant un petit bout de cette aventure qui démarre. Je prédis longue vie à Monette, car derrière ce nom un brin trop rétro à mon goût, se cache une très belle collection de lingerie aux modèles raffinés avec une vraie identité.

Anémone et Françoise Nevoret ont été reçues par Thierry Ardisson à Salut les Terriens

EDIT 03/11/2015: la marque a été rachetée depuis cet article et s’appelle désormais Madame Aime

VOUS DEVRIEZ éGALEMENT AIMER

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.